L’hiver étant propice à rester au chaud sous la couette, c’est le moment idéal pour consacrer du temps à l’intime. Voici 3 « secrets » sur la fascinante thématique du point G et de l’éjaculation féminine

Secret n1

Le point G est la source de l’éjaculation féminine.
Oui. L’éjaculation est un fait. Pas un mythe.
Elle est d’ailleurs documentée depuis des centaines d’années dans de nombreuses cultures. On la retrouve par exemple dans les sublimes gravures érotiques Japonaises, « Shunga » datant du XVIe siècle. Ci dessous, on peut observer que l’élixir (l’éjaculation féminine) est collecté dans un vase.

Secret n2

Pourquoi le Point G, s’appelle t’il ainsi ?
Laissez-moi vous présenter un homme spécial, j’ai nommé Ernst Grafenberg. Ce gynécologue Allemand, fut non seulement l’inventeur du premier test d’ovulation mais aussi en 1928 et après 10 ans de recherche, du 1er dispositif intra utérin. C’est plus tard, en 1950, qu’il découvre à partir de ses recherches sur le rôle de l’urètre dans l’orgasme féminin, une zone érogène dans la vagin, laquelle lors de sa stimulation, peut produire un liquide qui n’est pas de l’urine ! (Grafenberg n’est pas le 1er à avoir fait des recherches sur cette zone). C’est plus tard, en 1981 que la zone est pour la 1ère fois appelée « PointG » en l’honneur d’Ernst Grafenberg. Il portera jusqu’à la fin de sa vie un intérêt particulier aux questions de contraception et de sexologie.

 

Secret n3

Dans l’approche de la sexualité par le Tao, l’orgasme du Point G (comme les autres orgasmes vaginaux), est considéré comme une expérience profonde et libératrice.
Plus on entre à l’intérieur, plus on va loin en nous.
Dans nos profondeurs, nos émotions et notre plaisir.
L’exploration et l’orgasme du point G sont des expériences libératrices.
Et comme si cela n’était pas suffisant, ces orgasmes sont souvent multiples !
Il est non seulement possible d’avoir plus de plaisir, mais aussi d’accéder à de nouvelles couches de nous-même pour aller vers une expression et un espace plus authentique, brut et ouvert de notre sexualité.

L’orgasme à une dimension thérapeutique, élévatrice et transformatrice.
C’est l’un de ces merveilleux potentiels.
Et c’est à portée de votre main !

 

Maeva Poornima, thérapeute spécialisée en épanouissement érotique féminin